Les auteurs contemporains

LA LANGUE EST UNE PASSERELLE

Les langues sont le souffle du monde. Sa respiration. Elles exhalent l’âme des peuples. Elles portent leur histoire et leurs mythes, leurs attachements et leurs aspirations. 

Ouvrir la porte d’une langue qui ne vous a pas été donnée, c’est pénétrer dans un univers inconnu, en laissant sur le seuil ses préjugés et ses incertitudes. C’est l’une des dernières aventures qu’il nous reste à vivre, humaine à l’extrême. Je vis cette aventure depuis que j’ai franchi le mur qui me séparait de l’euskara. Une langue qui aurait dû être paternelle, mais dont l’histoire -celle de la guerre d’Espagne et du bombardement de Gernika- a voulu qu’il ne me soit pas donnée.

Depuis, tout ce que j’ai découvert de l’autre côté du mur, dans l’intimité de la langue, n’a cessé de m’enrichir en m’offrant de nouveaux horizons. Car les mots sont des coeurs à ouvrir, avec respect et délicatesse. Et chaque coeur qui s’ouvre est une perle rare, unique.

La langue est une merveilleuse leçon d’humanité. Une passerelle qui nous conduit vers l’autre et qu’il nous faut sans cesse rebâtir. Pour ceux qui en ont construit l’armature, et pour que nos enfants y posent leurs pas, le plus naturellement du monde.

Kattalin Totorika, 2010

Une réflexion sur “ Les auteurs contemporains ”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *