BARDENAS ÉTÉ 2015

Lors d’un week-end aux Bardenas Reales au mois d’août, j’ai pu profiter des paysages et de l’ambiance unique qui règnent dans ce coin de Navarre, la Ribera. À tout juste 2h30 de chez nous, pas de surprise, le temps est au beau fixe et les températures frôlent avec les 40°….

Les Bardenas, c’est tout d’abord un lieu qui procure des couleurs magiques du début jusqu’à la fin de la journée. Des nuits où aucune lumière ne parvient à polluer l’immensité du ciel et où les étoiles vous paraissent si proches, le silence infini…

BARD8
Premiers rayons de soleil…
BARD9
Puis apparition du soleil pour le restant de la journée!

Ensuite les décors sont dignes des films de far west les plus populaires et l’on s’attend à chaque instant à voir surgir de nulle part, un cow-boy, des indiens, une diligence! D’ailleurs les Bardenas ont été à plusieurs reprises le lieu de tournage de films (comme cette année « Anacleto Agente Secreto »), de vidéos de sports extrêmes, de clips musicaux et plus récemment pour les fans, du tournage de séquences de Game of Thrones saison 6 (plus de 1500 figurants ont ainsi été sélectionnés à Tudela afin de réaliser les prochains épisodes…).

Juego-de-Tronos-14-2
Le peuple Targaryen aux Bardenas.
Juego-de-Tronos-7-2
La Reine du peuple Targaryen.

Les Bardenas restent également une éternelle source d’inspiration pour les peintres et les écrivains, qui y trouvent l’ambiance et la matière propice à l’inspiration.

BARD6
Pizkerra, un sommet inoubliable.

 

BARD5
Pas de doute, les chutes de pluie sont rares…

 

A l’entrée des Bardenas trône Castildetierra, le monument le plus photographié, le plus étonnant, le plus fragile. Un avant goût du spectacle qui nous attend! Jusqu’en 2008 on pouvait y observer tout en haut une vierge mais qui fut détruite par la stupidité d’un navarrais qui a suspendu une corde à la statue afin de tenter d’accéder au sommet.

BARD11
Nos ombres projetées sur Castildetierra.

BARD10

BARD23
Sur le sommet on distingue encore le socle en ciment qui recevait la statue de la Vierge.

Classée réserve de la Biosphère par l’UNESCO, ces 42 500 hectares sont surveillées par des patrouilles de 4×4 depuis plusieurs années. On ne peut pas circuler à plus de deux voitures par deux, on ne peut plus y aller qu’à partir de 8H du matin et jusqu’à une heure avant le coucher de soleil. Des mesures peut-être un peu trop restrictives certes, mais qui vont dans le bon vu la fréquentation qui ne cesse de d’augmenter…

Même si cette beauté est fragile, on ne peut arrêter le temps et il ne faut pas oublier que c’est grâce au travail de l’érosion du vent et de la pluie que ce sont formées ces magnifiques formes, en perpétuelle évolution. L’homme ne peut donc freiner qu’à moindre échelle le travail de la nature, lui qui aime tellement avoir cette impression de tout maîtriser. Malgré ce que l’on pourrait penser, c’est d’ailleurs lui qui grâce à l’agriculture qu’il y pratique, permet de freiner cette érosion puisque les Bardenas sont les extrémités de ces grands plateaux, pour la majorité recouverts de champs de blé.

La présence d’une base militaire nous expose en semaine à des manoeuvres d’avions pouvant s’entraîner à missiles réels sur des cibles au sol. Exemple du 03 octobre 2015 l’OTAN, et  cela pendant 1 mois et 1/2, réalise des manoeuvres de grande ampleur, du coup les Bardenas sont inaccessibles durant la semaine… Il existe un gros désaccord entre le gouvernement Navarrais qui souhaite la fermeture définitive de cette base militaire et ne cesse de solliciter le gouvernement Espagnol afin qu’il accède à sa requête.

BARD15
La base militaire.

BARD16

 

On prend toujours autant de plaisir à cheminer au fond des canyons où il n’est pas rare de devoir faire demi-tour à cause de cassures, d’éboulements ou de crevasses. On pourrait vite se perdre d’où la nécessité d’avoir un bon sens de l’orientation et surtout une boussole!

BARD22
Une fois dans les canyons, on se sent tout petit et l’on perd ses points de repères…

Pour mettre toutes les chances de votre côté, les règles basiques restent de se faire guider les premières fois pour éviter de se perdre et prendre des repères, de se munir de suffisamment d’eau pour la journée et même davantage au cas d’imprévus, et enfin de sortir du désert en cas de pluie car toutes les routes se transforment en bourbier (pour l’avoir tester, ça ne donne pas l’envie de renouveler l’expérience…)

BARD14

Les abords des falaises sont toujours impressionnants de part leurs dizaines de mètres de hauteur mais également à cause de leur fragilité!

BARD24
Des parois en perpétuel mouvement.

 

On rencontre peu de gens dès lors que l’on s’enfonce hors des sentiers battus et des abords de la route qui passent devant les sommets emblématiques des Bardenas : Le pralon, Pizkerra et les escaliers qui mènent à un petit sommet avec une cabane qui s’approche de plus en plus du vide au fil des années…

BARD20
Les escaliers dont l’état se dégrade sérieusement au fil des ans.
BARD17
La cabane est un mirador spectaculaire entre sommets, canyons et cultures.

Le paysage évolue vraiment au fil des décennies, certains sommets ne se font plus du tout par le même chemin et d’autres ne seront sûrement plus accessible d’ici quelques années…

Lorsque vous découvrez les Bardenas, il ne vous tarde plus qu’une chose, c’est d’y repartir le plus vite possible! Il me reste encore énormément de richesses à vous faire découvrir que ce soit à l’intérieur des Bardenas ou bien dans toute cette extrémité sud de la Navarre. Très prochainement suivront plusieurs articles afin de vous donner, toujours plus, cette envie de voir tout cela par vous même!!!