ASCENSION DE L’AUTZA -1306M- DEPUIS LE VILLAGE D’ERRATZU.

Ces dernières chutes de neige à basse altitude furent l’occasion pour tous les adeptes de randonnées en raquettes, de se faire plaisir et de faire des sommets proches de chez nous avec de la neige à basse altitude et une importante couche de neige  à partir de 1000m.

Du coup les paysages et les reliefs que l’on aperçoit tout au long de l’année ont alors un autre visage, d’autres courbes, d’autres couleurs et nous invitent à les marquer de notre emprunte éphémère…

En arrivant au col d’Otxondo -632m-, au dessus d’Urdax, le panorama de la Vallée du Baztan qui s’offre à nous est à couper le souffle, il ne reste plus au randonneur qu’à choisir le sommet qui ce jour là lui fait le plus envie!

AUTZA20
L’Autza tel qu’on l’aperçoit en descendant du col d’Otxondo, terre de Navarre.

Et ce jour là ce fût l’Autza, que j’avais déjà gravit en partant du col d’Izpéguy. Toujours avec ce besoin d’improviser son  départ, son itinéraire, le choix des sentiers empruntés, rattraper les crêtes qui vous invitent à les fouler, faire des pas d’escalade par-ci par-là, bref pour résumer se sentir libre, faire ses choix au moment présent comme on le sent. Un sentiment qui nous échappe parfois dans notre quotidien…

AUTZA19
Le magnifique village d’Erratzu que l’on traverse pour rattraper le col d’Ispéguy.

En sortant du village d’Erratzu, il faut prendre une route sur la droite qui finit en cul-de-sac et choisir le sentier juste en face de soit qui sépare l’accés à deux fermes. Je traverse un champs, en prenant bien soin de toujours refermer le portail, tout comme je l’ai trouvé!

Pour la suite vu la configuration de l’Autza, la pente est très raide jusqu’au sommet  donc j’ai choisi d’emprunté la forêt de hêtres puis les pentes les plus à l’ombre car en ce milieu de journée il n’y a pas de vent et la neige et molle, l’effort et d’autant plus dur qu’il s’apparente à marcher dans du sable. Au retour je n’aurai plus ce problème puisqu’un vent glacial aura transformé la neige molle en une neige dure, beaucoup plus agréable pour faire des raquettes.

AUTZA5
Trouée dans la forêt de hêtres.

Lorsque je me retourne je regarde du côté de la Rhune et le panorama qui s’offre à moi est de toute beauté!

AUTZA11

 

AUTZA7
Du Gorramendi à gauche jusqu’à l’Artzamendi tout à droite.

AUTZA8

Je rejoints la crête sommitale qui depuis quelques années et le terrain de jeu de personnes qui s’amusent à redresser un maximum de pierres, peut être une centaine! Avec l’épaisseur de neige c’est moins flagrant mais on les distingue quand même!

AUTZA6

 

AUTZA17

 

Enfin on aperçoit la borne et je rattrape un accès plus pratiqué puisque des gens ont déjà fait le sommet durant la matinée. L’aspect de la borne est bien représentative du froid qu’il règne au sommet Le temps de prendre quelques photos, identifier les pics les plus proches et rapidement redescendre pour se réchauffer en marchant!

AUTZA9

AUTZA3
La borne avec au premier plan l’Alkurruntz et au fond la Rhune.
AUTZA16
L’éperon d’Harrigorri où l’on distingue la trace du chemin provenant du col d’Ispéguy.
AUTZA12
Un moment succinct pour photographier les Pyrénées…
AUTZA15
Le Jarra au dessus de Ossés.
AUTZA10
En direction de Saint-Etienne-de-Baigorry.
AUTZA13
Vers Pampelune avec le magnifique plateau du Beriain.

La descente et très agréable, toujours tout seul, on ne se lasse pas du paysage…

AUTZA4
Le Legate à droite et au centre sous le plus gros nuage, le Mendaur.
AUTZA14
Les crêtes d’Iparla.
AUTZA8
Départ de l’ascension de l’Autza depuis le col d’Ispéguy

Après une longue pause aux abords d’une borde et de ses chênes centenaires, retour à la voiture, et visite d’Erratzu, photos que j’aurai l’occasion de vous présenter lors d’un autre article.

J’espère encore une fois que ces photos vous donneront l’envie de sortir de chez vous et de découvrir ces endroits à 1h de Bayonne, des endroits uniques et magnifiques.